Logo Globice Réunion

Dauphin Long Bec

( Stenella longirostris )

Caractéristiques

Le dauphin long bec est observée dans les eaux tropicales et sub-tropicales. Cette espèce montre un cycle journalier bien marqué: il se repose la matin proche des côtes, dans les lagons et les baies peu profondes, et se dirige vers le large l’après-midi pour se nourrir au large pendant la nuit. Il se nourrit de petits poissons et de calmars.

Sociable et solidaire, l’espèce forme des groupes de quelques individus à plusieurs centaines qui coopèrent entre, eux au travers d’activités de chasse et de socialisation. Cette espèce effectue des sauts spectaculaires : jusqu’à 7 tours complets sur eux-mêmes hors de l’eau! Ces sauts pouvant atteindre 3m de haut. Il est d’ailleurs le seul dauphin de la Réunion à faire des sauts vrillés.

L’espèce est commune à La Réunion, notamment sur la côte ouest de l’île. L’abondance de la population y est estimée à environ 210 individus. Le dauphin long-bec fréquente préférentiellement les secteurs aux fonds clairs (sable blanc) et peu abruptes, et notamment la zone au large de Saint-Gilles, comme aire de repos. Il se déplace vers le large l’après-midi, pour se nourrir.

  • TypeCétacé à dents
  • TailleMesure entre 1,3 et 2,3 mètres
  • PoidsPèse entre 55 et 80 kilos, en moyenne 75kg adulte
  • Espérance de vieIl peut vivre de 20 à 25 ans
  • RespirationPeut plonger jusqu’à 400m de profondeur
  • Physionomie

    Ces caractéristiques varient selon la zone géographique, mais généralement :

    Corps long et élancé / Corps mince hydrodynamique

    Tête allongée, rostre long et étroit

    Nageoires pectorales étroites, extrémités pointues

    Dorsale falciforme et triangulaire, mais qui varie selon les sous espèces et le sexe

  • CouleursLigne sombre de l’œil jusqu’à la pectorale. Tricolore avec un dos gris foncé, les flancs gris clair et le ventre blanc.
Écouter ses vocalises

des vrilles spectaculaires

Le dauphin long bec est observée dans les eaux tropicales et sub-tropicales. Cette espèce montre un cycle journalier bien marqué: il se repose la matin proche des côtes, dans les lagons et les baies peu profondes, et se dirige vers le large l’après-midi pour se nourrir au large pendant la nuit. Il se nourrit de petits poissons et de calmars.

Sociable et solidaire, l’espèce forme des groupes de quelques individus à plusieurs centaines qui coopèrent entre, eux au travers d’activités de chasse et de socialisation. Cette espèce effectue des sauts spectaculaires : jusqu’à 7 tours complets sur eux-mêmes hors de l’eau! Ces sauts pouvant atteindre 3m de haut. Il est d’ailleurs le seul dauphin de la Réunion à faire des sauts vrillés.

L’espèce est commune à La Réunion, notamment sur la côte ouest de l’île. L’abondance de la population y est estimée à environ 210 individus. Le dauphin long-bec fréquente préférentiellement les secteurs aux fonds clairs (sable blanc) et peu abruptes, et notamment la zone au large de Saint-Gilles, comme aire de repos. Il se déplace vers le large l’après-midi, pour se nourrir.

Menaces

  • Pendant les années 60-70, le dauphin long bec est souvent pris accidentellement dans les filets des bateaux thoniers senneurs, dans la zone du Pacifique est tropical.
  • En Australie, la présence de filets anti-requins représente une menace importante pour l’espèce présente sur les côtes.
  • Le long bec est aussi chassé pour la consommation et également pour servir d’appâts. Il faut toutefois rester vigilant sur les activités anthropiques près des côtes, qui restent son habitat naturel. Notamment les activités d’observation pendant les périodes touristiques.
  • Des concentrations élevées de mercure et de DDT ont été mesurées chez cette espèce, mais les conséquences ne sont pas encore connues.

Statut UICN

Réunion : données insuffisantes
Mondial : données insuffisantes

Projets en cours

Des données d’observation et de photo-identification de dauphins côtiers ont été collectées à La Réunion dans le cadre du programme ET.CET.R.A. pour d’une part suivre l’évolution des effectifs des populations, et d’autre part améliorer les connaissances relatives à l’habitat et l’aire de distribution du dauphin long-bec. Il s’est agi par ailleurs de comparer les catalogues de dorsales de dauphins long-bec de La Réunion, Madagascar et Maurice pour étudier le niveau de connectivité des populations de chaque île.

Les autres espèces