Logo Globice Réunion

Baleine Franche australe

( Eubalaena australis )

Caractéristiques

De nature curieuse, la Baleine Franche australe est aussi un animal très social qui se déplace en groupe constitué de généralement 2 ou 3 individus, parfois 12 individus et parfois 100 sur les zones d’alimentation.

Généralement, les groupes ne se mélangent pas entre les différentes zones.

C’est une espèce migratrice dans l’hémisphère sud du globe : l’accouplement et la mise bas ont lieu pendant l’hiver austral près des côtes (Amérique du sud, Nouvelle-Zélande et autres îles du sud). L’été, elle migre vers les eaux du pôle antarctique pour se nourrir.

Sur les lieux de reproduction, la baleine Franche australe émet des chants, plaintes et mugissements.

Lorsqu’elles se déplacent, elles apparaissent à la surface par alternance. Très joueuses, elles font aussi des acrobaties : claquement de pectorales et caudale, sauts (jusqu’à 10 d’affilés), vrillent pour retomber sur le dos, sortent la tête de l’eau…

  • TypeCétacé à fanons
  • TaillePeut mesurer jusqu’à 17m
  • PoidsPèse de 20 à 50 tonnes
  • Espérance de viePeut vivre au delà des 70 ans
  • RespirationSonde généralement entre 10 et 20min, maximum 50min à une profondeur de 184m.
  • Physionomie

    Corps massif.

    Callosités blanches sur la tête ronde.

    Bouche fortement marquée.

  • CouleursCouleur sombre, taches blanches parfois
Écouter son chant

la plus massive

De nature curieuse, la Baleine Franche australe est aussi un animal très social qui se déplace en groupe constitué de généralement 2 ou 3 individus, parfois 12 individus et parfois 100 sur les zones d’alimentation.

Généralement, les groupes ne se mélangent pas entre les différentes zones.

C’est une espèce migratrice dans l’hémisphère sud du globe : l’accouplement et la mise bas ont lieu pendant l’hiver austral près des côtes (Amérique du sud, Nouvelle-Zélande et autres îles du sud). L’été, elle migre vers les eaux du pôle antarctique pour se nourrir.

Sur les lieux de reproduction, la baleine Franche australe émet des chants, plaintes et mugissements.

Lorsqu’elles se déplacent, elles apparaissent à la surface par alternance. Très joueuses, elles font aussi des acrobaties : claquement de pectorales et caudale, sauts (jusqu’à 10 d’affilés), vrillent pour retomber sur le dos, sortent la tête de l’eau…

Menaces

  • Comme les autres espèces, les collisions avec les navires sont une des menaces pour les baleines franches australes.
  • Certains accidents sont dûs à l’enchevêtrement dans les filets et engins de pêche.
  • Cependant, leur population augmente chaque année: on comptait 7500 individus en 1997, pour environ 25 000 aujourd’hui.
  • Elle est encore classée en danger critique d’extinction au Chili et au Pérou, avec la présence de moins de 50 adultes reproducteurs.

Statut UICN

Réunion : ?
Mondial : Préoccupation mineure

Les autres espèces