Logo Globice Réunion

Baleine à bec de Blainville

( Mesoplodon densirostris )

Caractéristiques

La baleine à bec de Blainville vit dans les eaux chaudes et tropicales de tous les océans et est couramment observées au large de certains archipels océaniques comme Hawaï ou La Réunion.

L’espèce se nourrit de calamars, de poulpes et de poissons qu’elle chasse parfois à des profondeurs pouvant atteindre plusieurs dizaines voire centaines de mètres.

Les baleines à bec de Blainville se déplacent en groupes de 2 à 9 individus composés de plusieurs femelles et d’un seul mâle. Beaucoup de mâles adultes ont des cicatrices sur le corps, dûes aux interactions avec les autres mâles qui luttent pour l’accès aux femelles.

A La Réunion, la baleine à bec de Blainville est parfois observée au large des côtes.

  • TypeCétacé à dents
  • TailleMesure de 4,5 à 6 mètres
  • PoidsPèse une tonne
  • RespirationEffectue des courtes plongées, frappe parfois à la surface avec son bec, sonde de 20 à 45 min, pour atteindre les 1000m de profondeur
  • Physionomie

    Mâchoire inférieure très arquée, grosse dent chez les mâles qui ressort de la mâchoire inférieure, elle-même incurvée.

  • CouleursCorps sombre couvert de tâches plus claires

une machoire atypique

La baleine à bec de Blainville vit dans les eaux chaudes et tropicales de tous les océans et est couramment observées au large de certains archipels océaniques comme Hawaï ou La Réunion.

L’espèce se nourrit de calamars, de poulpes et de poissons qu’elle chasse parfois à des profondeurs pouvant atteindre plusieurs dizaines voire centaines de mètres.

Les baleines à bec de Blainville se déplacent en groupes de 2 à 9 individus composés de plusieurs femelles et d’un seul mâle. Beaucoup de mâles adultes ont des cicatrices sur le corps, dûes aux interactions avec les autres mâles qui luttent pour l’accès aux femelles.

A La Réunion, la baleine à bec de Blainville est parfois observée au large des côtes.

Menaces

  • Rarement observée en mer.
  • Le recours à des sonars de fréquence moyenne conduit l’espèce à des échouages massifs.

Statut UICN

Réunion : données insuffisantes
Mondial : données insuffisantes

Les autres espèces