Logo Globice Réunion
|1 mai 2022

Mont La Pérouse : succès de l’expédition de récupération de l’hydrophone déployé en mai 2021.

De retour ce dimanche 1er mai 2022 de l'expédition au mont sous-marin La Pérouse, l'équipe scientifique de Globice a pu y récupérer l'hydrophone déployé il y a un an sur cette zone peu prospectée. 9 mois d'enregistrements acoustiques vont désormais pouvoir être analysés pour livrer leurs secrets.

Immergé il y a tout juste un an sur le plateau sous-marin au sommet du mont La Pérouse, l’hydrophone déployé par Globice a pu être récupéré sans difficulté majeure. Arrimé à un corps mort, le déclenchement à distance du “releaser" s’est opéré conformément à nos espoirs. Malgré une mer formée, nos scientifiques ont pu identifier l’équipement relâché en surface à proximité du bateau et le hisser à bord.

Soulagement donc pour cette opération qui constitue une première pour détecter la présence de cétacés sur cette zone peu prospectée et compléter l’inventaire des espèces présentes dans les eaux réunionnaises. L’inspection des cartes mémoires confirme l’enregistrement inédit de 9 mois complets de données acoustiques.

Une première analyse à bord a d’ores et déjà permis d’attester la présence de chants de baleines à bosse et même de vocalisations de petits rorquals et… de baleines bleues ! L’hypothèse que formule Globice d’une fréquentation soutenue du Mont La Pérouse par ces espèces durant l’hiver austral semble donc confirmée.

Il faudra désormais de nombreuses heures de traitement pour analyser ces milliers d’heures d’enregistrements avec peut-être à la clé de nouvelles surprises sur les cétacés fréquentant la zone;

Une fois nettoyé l’hydrophone a été relargué sur la zone pour 10 nouveaux mois d’enregistrements !

A noter également, des prélèvements d’eau ont été faits sur site pour l’analyse de l’ADN environnemental.

Cette expédition a été financée par les fonds européens FEDER dans le cadre d’une mission conjointe avec le Centre Sécurité Requin, financée par la DEAL Réunion.