Autres Programmes de recherche

Les programmes de recherche auxquels participe Globice dans le sud-ouest de l’océan Indien.

L’association Globice participe à des missions et programmes de recherche régionaux dans l’océan Indien en partenariat avec d’autres organismes à vocation scientifique :

  • Expédition scientifique aux îles Eparses (Glorieuses et Juan de Nova) avec le CBNM et Kélonia
  • Missions de survols des eaux territoriales réunionnaises avec le CRMM
  • Liste Rouge de l’UICN des mammifères marins de la Réunion
  • Contributions au projet de création d’un “réseau cétacés” entre les pays de la COI

Expédition scientifique aux îles Eparses (Glorieuses et Juan de Nova) avec le CBNM (Conservatoire Botanique National de Mascarins) et Kélonia (Centre d’étude des tortues marines) : deux missions ont été réalisées en août 2005 (Glorieuses) et octobre 2009 (Juan de Nova), avec comme objectifs le recensement et  des différentes espèces de cétacés présentes dans les eaux côtières des îles et l’identification des baleines à bosse.

Méthode : mission de 6 à 7 jours de prospections visuelles le long de transects à vitesse constante de 5 à 6 nœuds avec recueil de données d’effort et d’observation (espèce, nombre d’individus, comportement…).
Photo-identification des baleines à bosse (nageoire caudale et dorsale) et comparaison avec le catalogue de La Réunion.

Missions de survols des eaux territoriales réunionnaises avec le CRMM en février-mars 2010 : Il s’agit d’une campagne régionale, prise en charge par l’Agence des Aires Marines Protégées et organisée par le Centre de Recherche sur les Mammifères Marins de la Rochelle (CRMM). Elle a été réalisée en partenariat avec les structures locales (Globice, Cétamada, WCS, MMCS…). L’objectif est le recensement des cétacés, oiseaux de mer, tortues, raies, requins, et activité humaine sur l’ensemble des ZEE françaises, en vue d’estimation d’abondance et de comparaisons régionales. Pour l’océan Indien (Réunion, Mayotte et Iles Eparse), cette étude a été élargie aux pays de le COI (Madagascar, Maurice, Comores, Seychelles).

Méthode : transect linéaire, par survol aérien à environ 250m d’altitude et détermination visuelle des espèces observées.

Liste Rouge de l’UICN des mammifères marins de la Réunion: La liste rouge de l’UICN des espèces menacées constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation des espèces et l’outil de référence le plus fiable sur le niveau des menaces pesant sur la diversité biologique. Reposant sur une solide base scientifique, elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces. Son but essentiel est de fournir des bases cohérentes pour orienter les politiques publiques et identifier les priorités de conservation en vue de limiter le taux d’extinction des espèces.

Méthode : La Liste rouge est composée de différents chapitres taxonomiques (amphibiens, mollusques…) et géographiques (métropole, La Réunion, Guadeloupe…). Pour l’élaboration de chacun des chapitres, le Comité français de l’UICN et le MNHN travaillent en partenariat avec les organisations de référence disposant d’une expertise et/ou de données fiables sur le statut de conservation des espèces présentes (taille des populations, répartition surfacique, déclin, etc.). La réalisation du volet marin du chapitre « Mammifères de La Réunion » a ainsi fait l’objet d’une convention entre Globice et le Comité français de l’UICN associé au MNHN.

Les commentaires sont clos.